sara et kareneCréation d'un centre pour l'apprentissage et la confection des Mochilas

Pour Sara Niño et son groupe de femmes ZAKU ARUMUKE

Sara Niño est l'épouse du Mamo Menjabin. Tous deux vivent à Pueblo Bello dans la réserve des natifs Arhuacos, au sein de la Sierra Nevada de Santa Marta en Colombie. Dès notre première rencontre, j’ai immédiatement perçu la beauté, - à la fois intérieure et extérieure -, de cette femme hors du commun. Elle m'a confié son rêve: bâtir une maison traditionelle pour y abriter un centre d'apprentissage et de confection authentiques de Mochilas au sein de sa communauté...

 

 

pueblo_bello_karene

Rencontre avec Sara

L’ensemble des Mamos que j’ai pu côtoyer au cours de mon voyage du mois de mars 2011, n’a eu de cesse d’insister sur le fait qu’un Mamo n’est rien sans sa partenaire, qui soutient l'équilibre émotionnel et spirituel. Malgré sa grande discrétion, Sara incarne le parfait exemple de cette affirmation respectueuse. Elle est à la fois belle, présente, radieuse, sage. De par la fonction qu’elle s’est fixée, elle illustre surtout à mes yeux la Volonté du Principe Féminin par définition : œuvrer pour la collectivité et non pour le profit personnel. 

Arrivée de Ka Ren à Pueblo Bellosara_jesus

Sara et Mamo Jesus

jardin_botaniqueAprès 3 jours de cérémonies, de guérisons et d’initiations, passés au jardin botanique fondé par le Mamo Menjabin à Pueblo Bello, Sara avait demandé à me voir, afin «d' échanger entre femmes». Malgré la barrière de la langue (je comprends l’espagnol, mais ne le parle plus couramment), j’écoutai attentivement Sara, pendant qu’elle arrosait les plantes. Puis, nous avons rejoint le groupe des hommes à l’abri d’un auvent près de la rivière, pour nous asseoir à l’écart.

C’est alors qu’elle me raconta l’histoire de la naissance de son groupe nommé: Zaku Arumuke. Celui-ci réunit des natives Arhuacos de tous âges, de tous horizons géographiques et familiaux. Son but consiste à perpétuer la tradition ancestrale de la création des Mochilas, ainsi que son enseignement aux petites filles dès l'âge de 6 ans.

 

Préparation avant la 1e cérémonie au Jardin Botaniquezaku_arumuke

Le rêve de Sara

L’alchimie instantanée de notre rencontre l’encouragea à me confier son rêve :

  • Bâtir une maison typique au toit de chaume, afin d’y accueillir ses compagnes,
  • Promouvoir l’importance de leur travail,
  • Souligner le rôle majeur des femmes au sein de leur communauté,
  • casa
  • Commercialiser leurs œuvres à travers le monde.

De quoi avait-elle besoin pour que son rêve devienne réalité?

Elle me répondit que son groupe souhaitait construire lui-même l’habitation en question à « l’ancienne » et sans l’aide des hommes. Le plus urgent consistait donc à réunir des fonds pour l’achat des matériaux. J’appris qu’elle disposait déjà d’un terrain à proximité à cet effet. Lorsque je l’interrogeai sur la durée nécessaire à l’édification du centre, elle m’informa que quelques mois suffisaient. Elle me déclara solennellement qu'une fois la structure achevée, les femmes y célébreraient son ouverture. Mais également mon baptême, au cours duquel un prénom natif me serait attribué.

Je lui proposai de me fournir un budget par écrit avant mon départ le lendemain, comprenant le détail des matériaux et leur coût. Décompte qui me permettrait de déterminer, si les capitaux disponibles dans les caisses de notre association, One Heart in Action, suffiraient pour financer son projet.

budget_saraBudget de Sara

sara_karene2Avant de quitter la terre des Arhuacos, nous fûmes donc conviés chez le Mamo Menjabin, son épouse et leurs deux fillettes. À ma demande, Sara nous apporta plusieurs exemplaires de ses Mochilas. J’en choisis quelques unes de différentes tailles, que j’achetais pour pouvoir en présenter un échantillonnage sur cette page. Elle avait aussi préparé le récapitulatif financier réclamé la veille. 

Je l'informai que je m'engeais à ce que le montant requis lui soit remis par transfert bancaire avant la fin de l'année 2011. Je ne pouvais m'empêcher de m’émerveiller de la facilité et de la rapidité avec lesquelles nous avions monté toutes deux ce projet. Deux jours seulement avaient suffit pour qu’elle m’expose clairement, concrètement son souhait, puis qu'elle accepte ma proposition. Etait-ce du au fait qu’il s’agissait d’un groupe de femme ? En effet, je ne pouvais que constater la simplicité des formalités requises pour la mise en place de la création d'un centre pour le groupe ZAKU ARUMUKE. Alors que celui des Gardiens Havasupai tarde encore à voir le jour, par manque de coordination, de confiance entre eux et d’esprit communautaire… 

Le sac Mochila Arhuaca (Tuku Iku) est la toile sur laquelle s'incrit le plasma de la pensée indigène Arhuaco, grâce à la totale connaissance des Watis, les femmes Arhuacas qui enseignent cet art et le perpétuent pour les générations futures. Les symboles illustrés sur les Mochilas corrspondent aux interprétations et pensées quotidiennes de la communauté toute entière, de même que la magnificence de la Nature. Les femmes accroissant ainsi leur pouvoir en tant que mères protectrices et bienfaitrices de l'humanité.
 
La Sierra Nevada de Santa Marta constitue le lieu sacré où se cache l'origine secrète de l'existence de l'humanité. Elle est perçue par les natifs comme étant le cœur du monde, où ils y honorent toute source de Vie. C'est pourquoi les quatre peuples autochtones de la Sierra: Kogi, Arhuaco, Wiwa et Kankuamo ont pour mission ancestrale de la préserver, ainsi que la planète et l'humanité tout entière.

mochila2Pour rappel, le sac Mochila Arhuaca (Tuku Iku) est la toile sur laquelle s'incrit le plasma de la pensée indigène Arhuaco. Grâce à la totale connaissance des Watis, les femmes Arhuacas, cet art est enseigné aux fillettes pour qu'il se perpétue aux générations futures. Les symboles illustrés sur les Mochilas corrspondent aux sentiments et pensées quotidiennes de la communauté toute entière, de même qu'à la magnificence de la Nature. Les femmes accroissent ainsi leur pouvoir en tant que mères protectrices et bienfaitrices de l'humanité. 

Quant à la Sierra Nevada de Santa Marta, elle représente le lieu sacré où, selon les autochtones, se cache l'origine secrète de l'existence de l'être humain. Perçue par les Natifs comme étant le cœur du monde, ils y honorent toute source de Vie. C'est pourquoi les quatre peuples autochtones de la Sierra: Kogi, Arhuaco, Wiwa et Kankuamo ont pour mission ancestrale de la préserver, de même que la planète et l'humanité tout entière...

ZAKU ARUMUKE

Le groupe Zaku Arumuke désigne un groupe de femmes Arhuacas, né en 2007 de l'école de savoir Busintana, à Pueblo Bello, dans la région de Cesar. Son but consiste à:

  • Sauver la mémoire de leur peuple,
  • Préserver leurs traditions,
  • Se renforcer en tant que groupe en faveur de la défense des droits de leur communauté,
  • Lutter contre toute forme de violence,
  • Nourrir et éduquer leurs enfants.

mochilas1Faites à la main, les Mochilas de Zaku Arumuke sont en 100% pure laine vierge.

En achtant une Mochila du groupe de Zaku Arumuke, vous promulguez le commerce équitable et vous participez à la préservation d'une tradition millénaire. Mais surtout, vous permettez aux pensées de plusieurs générations féminines de voyager avec vous partout où vous l'emportez...

Tout achat d’une Mochila est donc le bienvenu. Il soutient le financement d’actions futures au sein de toute communauté native. Vous pouvez également offrir vos dons à One Heart in Action, en n'oubliant pas de spécifier précisément l'objet de votre versement.

attention2

 

L'ensemble des photos et du contenu de cet article sont © copyrights. 

Catégorie : BLOG